[vc_row][vc_column][vc_column_text]Dans une démarche pionnière, le gouvernement régional d'Andalousie a annoncé un investissement important de trois millions d'euros pour lancer un projet pilote axé sur l'accompagnement des personnes souffrant de Sclérose latérale amyotrophique (LE A). Cette annonce, faite lors du débat sur l'état de la Communauté au Parlement andalou, marque une avancée dans la prise en charge et l’attention des personnes atteintes de cette maladie neurologique évolutive.

De cette manière, l'Andalousie est la première autonomie d'Espagne à allouer un poste budgétaire aux assistants des patients SLA, une mesure qui représente une avancée importante dans la prise en charge des personnes atteintes de cette maladie, qui a un impact très significatif sur leur autonomie et leur qualité. de la vie. Des mesures similaires sont à l'étude dans d'autres autonomies, mais l'Andalousie est la première à avoir approuvé une ligne budgétaire spécifique à cet effet.

Le rôle de l'assistant auprès des patients SLA

L'objectif principal de l'allocation des ressources financières est la création du chiffre du assistant auprès des patients SLA. Ces assistants se consacrent à apporter soutien et assistance aux patients et à leurs familles, en répondant aux besoins spécifiques et quotidiens liés à cette maladie. Cette initiative reflète une profonde compréhension des exigences complexes auxquelles sont confrontés les personnes atteintes de SLA et leurs proches.

Appel politique à ne pas opposer son veto à la loi ALS

Outre l'annonce de cette initiative, la présidente du gouvernement andalou, Juanma Moreno, a lancé un appel politique au gouvernement espagnol, l'incitant à ne pas opposer son veto au traitement de la loi ELA niveau national. Il affirme que cette loi fournira un cadre juridique essentiel pour le soutien des personnes touchées par la SLA, soulignant la nécessité d'empathie et de soutien de la part de toutes les administrations.

Gestion des dépendances en Andalousie

Le président de la Junta de Andalucía s'est également adressé à la gestion de l'Unité dans la région, soulignant une dépense importante de 2.000 63 millions d'euros. Ce montant est XNUMX % plus élevé que celui de la dernière administration socialiste, reflétant le coût et la demande croissants dans une société vieillissante. Dans ce contexte, Moreno a exprimé son inquiétude face à la disparité des financements gouvernementaux, comparant la situation de l'Andalousie avec celle du Pays Basque.

Engagement à améliorer les services

L’administration actuelle a exigé des améliorations significatives dans la prise en charge des personnes dépendantes en Andalousie. En veillant à ce qu'aucun citoyen andalou n'attende de recevoir l'allocation qui lui correspond, on a obtenu une augmentation du nombre de places en résidence et une augmentation du prix horaire du service d'aide à domicile.

L'engagement de l'Andalousie à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de SLA et de leurs familles est un exemple du rôle crucial que peut jouer le gouvernement régional pour soutenir les citoyens ayant des besoins particuliers. Cet investissement et la création de la figure de l'assistant du patient SLA apportent non seulement un soutien direct aux personnes touchées, mais établissent également un précédent pour d'autres régions et nations dans la gestion des maladies neurodégénératives. Avec ces mesures, l'Andalousie se positionne à l'avant-garde dans la prise en charge et l'accompagnement des personnes souffrant de dépendance critique.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]