[vc_row][vc_column][vc_column_text]L'Andalousie est l'une des communautés de l'Union européenne avec le plus de problèmes de la sécheresse. Cela rend les investissements dans les politiques hydrauliques essentiels pour l’économie de la région. Dans ce contenu, nous résumons certains des principaux aspects et opinions liés au Gestion de l'eau, Le politiques de l'eau, Le investissements dans les infrastructures hydrauliques et la la sécheresse.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

[/ Vc_column_text] [/ vc_column] [/ vc_row] [vc_row] [vc_column] [vc_column_text]

Infrastructures hydrauliques en attente

Nous résumons les infrastructures hydrauliques en attente dans plusieurs provinces d'Andalousie. Toutes les provinces andalouses ont plusieurs projets critiques en cours pour répondre au pénurie d'eau et améliorer la traiteur y traitement de l'eau dans la région. Les projets concernent, entre autres, des usines de dessalement, des conduites d’eau, la rénovation des systèmes d’assainissement et de nouvelles stations de traitement des eaux usées.

Almería

  • Construction urgente d'une quatrième usine de dessalement dans la région de Levante.
  • Améliorations de plusieurs usines de dessalement existantes et projets visant à mieux utiliser l’eau.
  • Améliorations de l'approvisionnement en amont dans la vallée d'Almanzora et améliorations des stations d'eau régénérées à El Ejido et Roquetas de Mar.

Cadix

  • Améliorations de l'approvisionnement dans la région de La Janda et dans plusieurs conduites d'eau.
  • Des projets sont menés pour améliorer le traitement de l'eau potable et de nouvelles stations d'épuration (STEP).

Cordoue

  • Nécessité de travaux dans la zone sud et d'améliorations du réseau d'approvisionnement à Lucena.
  • Projets d'amélioration de l'approvisionnement en eau dans le nord de la province et de connexion entre les réservoirs.

Grenade

  • Travaux sur les canalisations dérivées du barrage de Rules.
  • Actions d'urgence sur le littoral et autres projets liés à la pénurie d'eau.

Huelva

  • Transfert d'urgence et rénovation du tunnel de San Silvestre pour améliorer la quantité d'eau mobilisée.
  • Projets en cours dans le barrage d'Alcolea et dans l'anneau d'eau de Huelva.

Jaén

  • Projets en cours pour utiliser l'eau stockée dans le barrage de Siles et le barrage de Cerrada de la Puerta.
  • Améliorations de l'approvisionnement en eau du Víboras-Quiebrajano qui touchent plusieurs municipalités.

Málaga

  • Interconnexion des systèmes d'eau et améliorations dans l'usine de dessalement de Marbella.
  • Nécessité de renouveler le système d'assainissement sur la Costa del Sol et d'autres travaux liés à la pénurie d'eau dans la région.

Séville

  • Étude pour la mise en service éventuelle du barrage de San Calixto.
  • Amélioration du système d'approvisionnement à haute pression dans la Sierra Sur de Séville, au profit de plusieurs municipalités.

[/ Vc_column_text] [/ vc_column] [/ vc_row] [vc_row] [vc_column] [vc_column_text]

Actualités sur la sécheresse et les problèmes d'eau

[/vc_column_text][vc_basic_grid post_type=»post» max_items=»12″ style=»load-more» items_per_page=»4″ element_width=»6″ btn_color=»succès» grid_id=»vc_gid:1706554811317-71ceeee7-b011-9 ″ taxonomies=»183″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Vidéos liées à la sécheresse et à la gestion de l'eau

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link=»https://www.youtube.com/watch?v=oQwiP8Mk5bU»][vc_column_text]Antonio Repullo. Le problème de la sécheresse en Andalousie.

Malheureusement nous sommes dans une période où il est difficile qu'il pleuve ou qu'il pleuve beaucoup. Il faut que toutes les institutions fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour corriger cette situation de sécheresse et aider l'Andalousie à ne pas perdre ce voyage, cette situation qui est la locomotive de l'Espagne.

Le gouvernement de Juanma Moreno a été prévoyant, il a lancé il y a quelques années des travaux urgents qui ont permis à des régions d'Andalousie qui aujourd'hui n'auraient pas d'eau, de pouvoir en avoir.

Nous allons mettre en œuvre le troisième décret sécheresse dans un délai très court. L'eau récupérée a été utilisée pour protéger des zones protégées en Andalousie. C'est la réalité d'un gouvernement qui parie sur les ouvrages hydrauliques qui, parie sur la solution des problèmes et autres qui écrasent en permanence l'Andalousie.

Ce n'est pas en vain que nous avons actuellement une PAC qui va à l'encontre des intérêts de nos agriculteurs et de nos agriculteurs au pire moment où le pire se produit, en coupant 500 millions d'euros que ces agriculteurs et agriculteurs recevaient auparavant.

Sans aucun doute, l'Andalousie a besoin que les institutions travaillent ensemble, qu'elles corrigent toutes ce type de situation afin que l'Andalousie continue à être ce qu'elle fait actuellement, la locomotive de l'Espagne et à occuper les places qu'elle a toujours eues. occuper.[/vc_column_text ][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Investissements dans les politiques de l'eau

[/vc_column_text][vc_row_inner][vc_column_inner width=»1/2″][vc_raw_html]JTNDYmxvY2txdW90ZSUyMGNsYXNzJTNEJTIydHdpdHRlci10d2VldCUyMiUzRSUzQ3AlMjBsYW5nJTNEJTIyZXMlMjIlMjBkaXIlM0QlMjJsdHIlMjIlM0VMYSUyMGRyYW0lQzMlQTF0aWNhJTIwc2VxdSVDMyVBRGElMjBoYSUyMHN1cHVlc3RvJTIwbGElMjBwJUMzJUE5cmRpZGElMjBkZSUyMDM1LjAwMCUyMGVtcGxlb3MlMjBlbiUyMCUzQ2ElMjBocmVmJTNEJTIyaHR0cHMlM0ElMkYlMkZ0d2l0dGVyLmNvbSUyRmhhc2h0YWclMkZBbmRhbHVjJTI1QzMlMjVBRGElM0ZzcmMlM0RoYXNoJTI2YW1wJTNCcmVmX3NyYyUzRHR3c3JjJTI1NUV0ZnclMjIlM0UlMjNBbmRhbHVjJUMzJUFEYSUzQyUyRmElM0UlMjB5JTIwdW4lMjBwdW50byUyMGRlJTIwY3JlY2ltaWVudG8lMjBwYXJhJTIwZWwlMjBwciVDMyVCM3hpbW8lMjBhJUMzJUIxby4lMjBBbnRlJTIwZXNvJTJDJTIwJUMyJUJGbm9zJTIwY3J1emFtb3MlMjBkZSUyMGJyYXpvcyUzRiUyME5vJTIwcHVlZGUlMjBzZXIuJTNDYnIlM0UlM0NiciUzRUElMjBsYSUyMHZleiUyMHF1ZSUyMHByb3RlZ2Vtb3MlMjBEbyVDMyVCMWFuYSUyQyUyMHVyZ2UlMjB1bmElMjBwb2wlQzMlQUR0aWNhJTIwaCVDMyVBRGRyaWNhLiUzQ2JyJTNFJTNDYnIlM0VTZWd1aW1vcyUyMGVzcGVyYW5kbyUyMGFsJTIwR29iaWVybm8lMjBkZSUyMGxhJTIwTmFjaSVDMyVCM24uJTIwJTNDYSUyMGhyZWYlM0QlMjJodHRwcyUzQSUyRiUyRnQuY28lMkZOdzhLSFoxekMwJTIyJTNFcGljLnR3aXR0ZXIuY29tJTJGTnc4S0haMXpDMCUzQyUyRmElM0UlM0MlMkZwJTNFJTI2bWRhc2glM0IlMjBKdWFubWElMjBNb3Jlbm8lMjAlMjglNDBKdWFuTWFfTW9yZW5vJTI5JTIwJTNDYSUyMGhyZWYlM0QlMjJodHRwcyUzQSUyRiUyRnR3aXR0ZXIuY29tJTJGSnVhbk1hX01vcmVubyUyRnN0YXR1cyUyRjE2NDg2MDg1OTQxMDYxMzQ1MjglM0ZyZWZfc3JjJTNEdHdzcmMlMjU1RXRmdyUyMiUzRUFwcmlsJTIwMTklMkMlMjAyMDIzJTNDJTJGYSUzRSUzQyUyRmJsb2NrcXVvdGUlM0UlMjAlM0NzY3JpcHQlMjBhc3luYyUyMHNyYyUzRCUyMmh0dHBzJTNBJTJGJTJGcGxhdGZvcm0udHdpdHRlci5jb20lMkZ3aWRnZXRzLmpzJTIyJTIwY2hhcnNldCUzRCUyMnV0Zi04JTIyJTNFJTNDJTJGc2NyaXB0JTNF[/vc_raw_html][/vc_column_inner][vc_column_inner width=»1/2″][vc_raw_html]JTNDYmxvY2txdW90ZSUyMGNsYXNzJTNEJTIydHdpdHRlci10d2VldCUyMiUzRSUzQ3AlMjBsYW5nJTNEJTIyZXMlMjIlMjBkaXIlM0QlMjJsdHIlMjIlM0UlRjAlOUYlOTQlQjQlMjBFbCUyMGdvYmllcm5vJTIwZSUyMCUzQ2ElMjBocmVmJTNEJTIyaHR0cHMlM0ElMkYlMkZ0d2l0dGVyLmNvbSUyRkp1YW5NYV9Nb3Jlbm8lM0ZyZWZfc3JjJTNEdHdzcmMlMjU1RXRmdyUyMiUzRSU0MEp1YW5NYV9Nb3Jlbm8lM0MlMkZhJTNFJTIwZW4lMjAlM0NhJTIwaHJlZiUzRCUyMmh0dHBzJTNBJTJGJTJGdHdpdHRlci5jb20lMkZoYXNodGFnJTJGQW5kYWx1YyUyNUMzJTI1QURhJTNGc3JjJTNEaGFzaCUyNmFtcCUzQnJlZl9zcmMlM0R0d3NyYyUyNTVFdGZ3JTIyJTNFJTIzQW5kYWx1YyVDMyVBRGElM0MlMkZhJTNFJTIwaW52aWVydGUlMjAxNTAwTSVFMiU4MiVBQyUyMGVuJTIwcG9sJUMzJUFEdGljYSUyMGRlJTIwYWd1YSUyMHklMjBvYnJhcyUyMGRlJTIwZW1lcmdlbmNpYSUyMG1pZW50cmFzJTIwcXVlJTIwZWwlMjBHb2JpZXJubyUyMGRlJTIwUyVDMyVBMW5jaGV6JTIwbGltaXRhJTIwbGElMjBpbnZlcnNpJUMzJUIzbiUyMGElMjAxME0lRTIlODIlQUMlMjB5JTIwZGVqYSUyMHBhcmFkYXMlMjBsYXMlMjBvYnJhcy4lMjAlM0NiciUzRSUzQ2JyJTNFTGElMjBzZXF1JUMzJUFEYSUyMGVzJTIwZHJhbSVDMyVBMXRpY2ElMjB5JTIwZWwlMjBQU09FJTIwYWJhbmRvbmElMjBhJTIwJTNDYSUyMGhyZWYlM0QlMjJodHRwcyUzQSUyRiUyRnR3aXR0ZXIuY29tJTJGaGFzaHRhZyUyRkFuZGFsdWMlMjVDMyUyNUFEYSUzRnNyYyUzRGhhc2glMjZhbXAlM0JyZWZfc3JjJTNEdHdzcmMlMjU1RXRmdyUyMiUzRSUyM0FuZGFsdWMlQzMlQURhJTNDJTJGYSUzRS4lMjAlM0NhJTIwaHJlZiUzRCUyMmh0dHBzJTNBJTJGJTJGdC5jbyUyRm5DV3FvOHAwcTUlMjIlM0VwaWMudHdpdHRlci5jb20lMkZuQ1dxbzhwMHE1JTNDJTJGYSUzRSUzQyUyRnAlM0UlMjZtZGFzaCUzQiUyMEFudG9uaW8lMjBSZXB1bGxvJTIwTWlsbGElMjAlMjglNDBhcmVwdWxsb21pbGxhJTI5JTIwJTNDYSUyMGhyZWYlM0QlMjJodHRwcyUzQSUyRiUyRnR3aXR0ZXIuY29tJTJGYXJlcHVsbG9taWxsYSUyRnN0YXR1cyUyRjE2NDg2MTQ2NDc3MjgxNjQ4NjQlM0ZyZWZfc3JjJTNEdHdzcmMlMjU1RXRmdyUyMiUzRUFwcmlsJTIwMTklMkMlMjAyMDIzJTNDJTJGYSUzRSUzQyUyRmJsb2NrcXVvdGUlM0UlMjAlM0NzY3JpcHQlMjBhc3luYyUyMHNyYyUzRCUyMmh0dHBzJTNBJTJGJTJGcGxhdGZvcm0udHdpdHRlci5jb20lMkZ3aWRnZXRzLmpzJTIyJTIwY2hhcnNldCUzRCUyMnV0Zi04JTIyJTNFJTNDJTJGc2NyaXB0JTNF[/vc_raw_html][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Pedro Sánchez a arrêté les travaux hydrauliques vitaux pour l'Andalousie

Nous traversons un moment critique. La Junta de Andalucía assume des pouvoirs qui ne sont pas les siens, ils appartiennent à l'État, comme cette connexion, cette conductivité des usines de dessalement avec Roquetas, afin que Roquetas ait une eau de qualité. Il fait cela parce que nous avons un président qui gouverne, qui prend des décisions, qui résout les problèmes des gens, comment est le travail hydraulique.
Les problèmes de quelque chose d'aussi important que l'agriculture en Andalousie est le principal, l'un des principaux axes économiques, il est essentiel qu'il fonctionne bien à la base de notre économie. Nous devons rendre ces infrastructures compatibles avec l'environnement en tout temps.

Pedro Sánchez, d'autre part, n'est pas qu'il ne dépense pas pour les travaux d'eau, c'est qu'il n'a pas l'intention de Andalucía, il n'a pas de plan, il ne sait pas à quoi il va le dépenser et quels sont les besoins des bassins hydrographiques gérés par l'État espagnol. Le seul plan de Pedro Sánchez est de venir en Andalousie pour faire essentiellement deux choses : la première est d'insulter le président du gouvernement andalou et tous les Andalous avec eux, et deuxièmement, d'insulter nos agriculteurs, les laissant complètement dans l'embarras. .

Il a déjà oublié la fierté qu'avait le gouvernement lorsqu'au temps du covid les agriculteurs d'Almeria remplissaient le garde-manger de la moitié de l'Europe. C'est maintenant qu'il faut être avec les agriculteurs, tout comme la fête populaire avant pendant et après, hier aujourd'hui et demain. Nous serons toujours aux côtés de ces agriculteurs qui font la fierté de l'Andalousie et la fierté de l'Espagne dans la moitié du monde.
[/vc_column_text][vc_video link=»https://www.youtube.com/watch?v=4lxwPVDi668″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

La conseillère Catalina García revendique également les infrastructures hydrauliques.

La conseillère est énergique dans sa présentation sur le manque d'infrastructures hydrauliques :

Etes-vous, puisque vous parlez, le groupe parlementaire socialiste et vous Pour l'Andalousie, qui gouvernez l'Espagne, conscients de la situation de la sécheresse en Andalousie ? Ils ne sont pas au courant, bien sûr que non, et bien sûr les Andalous vont vous faire la lecture ici et les Espagnols au-dessus, car vous ne parlez pas de vos compétences.

Les bassins du Guadiana et du Guadalquivir appartiennent au gouvernement espagnol. Sachant que l'eau de La Colada avait été déclarée impropre à la baignade en été, la Confédération hydrographique du Guadalquivir a décidé unilatéralement, sans compter sur cette Junta de Andalucía, ni avec ce Ministère, ni avec le Ministère de la Santé, de faire le lien depuis La Colada et non de Puente Nuevo, où l'eau est de qualité. Alors, les responsabilités ? Le vôtre.

Bien sûr, ne doutez pas que dans la région de Valle de los Pedregales, ils savent de quelle juridiction il s'agit, ils savent à qui appartient la Confédération hydrographique du Guadalquivir, le gouvernement espagnol, et le Guadiana, le gouvernement espagnol, pas la santé, pas l'agriculture, pas Environnement.

Consacrez-vous, vous qui gouvernez l'Espagne ensemble, à apporter de l'eau à l'Andalousie, à donner l'argent qui nous correspond : décret d'Ezequiel du gouvernement d'Espagne, 9.7 millions d'euros ; décrets du gouvernement de Juanma Moreno, 300 millions d'euros. Venez construire des infrastructures pour les agriculteurs, pour irriguer, pour ne pas avoir de problèmes de qualité de l'eau, assumer des compétences, s'engager pour ce territoire.

Il n'y a pas de plus grand problème en Andalousie et pour les Andalous que le déficit en eau, absolument pour tout le monde et, très bientôt, pour boire. Alors, Votre Honneur, appliquez l'histoire et mettez-vous au travail.

[/vc_column_text][vc_video link=»https://www.youtube.com/watch?v=zAjffg2HmuA»][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Antonio Repullo se souvient des travaux d'eau en attente

El Secrétaire général du PP andalou, Antonio Repullo rappelez-vous dans cette vidéo que le gouvernement de Pedro Sánchez a de nombreux travaux en attente de réalisation en Andalousie.

Les habitants d'Almería subissent les conséquences du fait que Sánchez n'a pas réalisé les plus de 20 travaux d'approvisionnement en eau en attente. En attendant, le gouvernement de Juanma Moreno va continuer à travailler pour et pour les Andalous, comme il le fait Maria del Mar Vázquez.

[/vc_column_text][vc_video link=»https://youtube.com/shorts/kzJsvSXCEeY»][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Juanma Moreno demande au gouvernement espagnol d'inscrire l'eau à l'agenda politique

«Nous avons réussi à ce que pour la première fois le gouvernement espagnol parle de l'eau. Même si c'est en pleine campagne électorale, mais bon, il parle d'eau. Mais nous avons réussi à inscrire l’eau à l’agenda politique, ce qui n’existait pas, et nous devons maintenant transférer des engagements concrets entre nous tous vers cet agenda politique.

Je ne dis pas au gouvernement ici, je m'écarte... non, non. Junta de Andalucía ce qui nous correspond, nous avons déjà réalisé 23 travaux qui ne nous correspondent pas et la Junta de Andalucía y est allée ainsi que les Conseils Provinciaux eux-mêmes. Parce que sans eau, nos villes meurent. Et en ce sens, nous devons avoir un discours très déterminé.

Nous devons nous battre pour l’eau de l’Andalousie. Si nous ne luttons pas pour l’eau, nous serons confrontés à un très grave problème présent et futur. Cela va générer un dépeuplement, car l’agriculture et l’élevage génèrent beaucoup de main d’œuvre, dont beaucoup de gens vivent. Si le bétail est abattu, si nous avons par exemple 30% de la récolte d'olives et donc d'olives, s'il n'y aura pratiquement pas de riz cette année, de quoi vivons-nous ?[/vc_column_text][/ vc_column ][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link=»https://youtu.be/WYJ44ng0alU»][/vc_column][/vc_row]