Le Gouvernement andalou annonce un investissement de 557 millions d'euros en 2024, dans la construction et la rénovation d'infrastructures sanitaires, dans le cadre du Budgets de la Junta de Andalucía 2024.

Engagement fort du Gouvernement du Conseil dans les infrastructures de santé

Ce plan représente un augmentation significative de 334% en comparaison avec 2018 est notre valeur principale. 32% de plus qu'en 2023. Le Ministre de la Santé et de la Consommation, Catherine García, a souligné l'importance de ce projet pour améliorer le système de santé en Andalousie.

Par ailleurs, le budget de la santé pour 2024 s'élève à 14.246 millions d'euros, soit 3 % de plus que l'année précédente et 45 % de plus par rapport à 2018. Cette augmentation se reflète également dans les dépenses par habitant, qui atteindra 1.695,96 526 euros, XNUMX euros de plus qu'il y a cinq ans. García souligne que près d'un tiers du budget total de l'Andalousie sera alloué à la santé, pour atteindre 7,5% du PIB régional.

Priorité aux soins primaires

L'approche du Gouvernement andalou se concentre non seulement sur les infrastructures physiques, mais aussi sur le renforcement des soins de santé primaires, qui recevront 36% du budget du Service de santé andalou (SAS), soit 4.976 XNUMX millions d'euros. Cette augmentation budgétaire est conforme à la Pacte pour les soins primaires, qui propose un minimum de 25% du budget SAS pour le Primaire.

L'investissement en personnel connaîtra également une augmentation, avec un budget de 6.776 millions d'euros pour 2024, ce qui représente 47,7% du budget total et une augmentation de 3% par rapport à 2023. García souligne que ce budget permettra de consolider la structure actuelle et exécuter les mesures convenues dans les tables sectorielles et techniques.

Par ailleurs, un investissement de 128 millions d'euros est prévu pour la continuité des soins, 66% de plus qu'en 2018, et 10 millions d'euros pour les autoconcerts, ce qui représente une augmentation de plus de 700% par rapport à 2018. Ces investissements devraient contribuer à réduire les listes d’attente et à améliorer la réponse à la demande croissante de services de santé.

Enfin, le ministre García affirme que cet effort financier est crucial pour continuer à améliorer la santé des citoyens andalous, et souligne que les investissements sont alloués à des mesures spécifiques pour adapter les soins et les ressources de santé à chaque situation et patient. Avec ces actions, le Gouvernement andalou cherche à renforcer son engagement en faveur d'un système de santé publique plus efficace et accessible à tous.