• L'Andalousie sera représentée en Europe par Carmen Crespo, Juan Ignacio Zoido et María Jesús Molina

El Commission électorale nationale du Parti populaire a approuvé la candidature au Parlement européen pour les prochaines élections qui auront lieu le 9 juin.

L'Andalousie sera représentée par Carmen Crespo, Juan Ignacio Zoido et María Jesús Molina, qui donnera une voix aux problèmes des Andalous. Dolors Monserrat sera à nouveau tête de liste, suivie par Carmen Crespo, qui était jusqu'à présent ministre de l'Agriculture, de l'Eau et du Développement rural de la Junta de Andalucía.

La liste, dirigé par trois femmes, défendra des questions vitales pour l'Andalousie comme agriculture, élevage, pêche et économie.

Depuis l' défense des droits des ruraux et des pêcheurs à la promotion des politiques économiques qui favorisent le développement de notre territoire. Ainsi la voix des Andalous sera très présente. Avec une vision claire et axé sur les intérêts qui affectent l’Andalousie, nous aspirons à renforcer notre présence en Europe et à continuer d'être une voix qui influence les décisions qui affectent notre communauté.

Le PP a préparé une candidature qui combine l'expérience dans le Parlement européen avec le renouveau de continuer à défendre l'État de droit espagnol dans le cadre des institutions européennes, ainsi qu'à soutenir les intérêts espagnols dans les grandes négociations de l'UE, si importantes pour les secteurs professionnels stratégiques.

Rencontrez les candidats andalous pour les prochaines élections du 9 juin :

Carmen Crespo Diaz

(Adra, Almería). Jusqu'à il y a quelques jours, Carmen Crespo était la Ministre de l'Agriculture, de l'Eau et du Développement Rural de la Junta de Andalucía dans la XIIe législature.

Vice-président du Conseil provincial d'Almería de 1995 à 2000, il a dirigé le secteur de l'action sociale, de la culture et des sports. Député d'Almería au Parlement d'Andalousie ininterrompu de 1998 à 2011. En 2003, ce serait le premier maire d'Adra, occupant ledit poste jusqu'en décembre 2011 où serait-il nommé délégué du gouvernement de l'Espagne en Andalousie, poste qu'il a occupé jusqu'en février 2015. 

En 2015 Elle occupera à nouveau son siège de représentante régionale d'Almería, agissant cette fois en tant que porte-parole du Groupe Parlementaire Populaire au Parlement d'Andalousie. Jusqu'à il y a quelques jours et depuis 2019, il occupait le poste de Ministre de l'Agriculture, de la Pêche, de l'Élevage et du Développement durable d'Andalousie dans la première législature (2019-2023) et l'agriculture, la pêche, l'eau et le développement rural dans la législature actuelle.

Carmen Crespo croit au potentiel des secteurs agro-industriels, de la pêche et du patrimoine naturel de l'Andalousie continuer à contribuer à la croissance économique, sociale et environnementale de notre territoire. Allié dans la défense du modèle agraire non seulement pour la future PAC, mais aussi pour les défis importants auxquels le secteur a été confronté ces deux dernières années : les tarifs douaniers, la réforme de l'OCM, le Brexit ou l'obligation de revoir les accords avec les pays tiers.

Crespo Díaz, numéro 2 sur la liste du Parti Populaire aux élections européennes, affirme qu'il est essentiel que la voix de l'Andalousie soit entendue en Europe. C’est vital pour le paysage andalou, pour nos agriculteurs et nos éleveurs. Et c'est aussi, pour réaliser que l'eau fait partie de l'agenda politique et institutionnel européen. L'Europe doit reconnaître les efforts des agriculteurs andalous, le poids agricole de l'Andalousie et le potentiel de notre industrie agroalimentaire.

Juan Ignacio Zoido Alvarez

(Montellano, Séville). Juan Ignacio Zoido est depuis 2019 Député européen au Parlement européen. Membre de différentes commissions, dont l'Agriculture et le Développement Rural, le Commerce International et les Affaires Juridiques.

Il est passé par pratiquement tous les niveaux de la politique. Juan Ignacio est devenu en 2002 Délégué du Gouvernement en Andalousie, poste qu'il a occupé jusqu'en 2004. Candidat aux élections municipales de 2007 à Séville, il a réussi à être maire de Séville. Député au Congrès des députésMinistre de l'intérieur de 2016 à 2018 et Parlementaire andalou. Il a également occupé diverses fonctions organiques au sein du Parti populaire d'Andalousie.

Juan Ignacio Zoïdo, numéro 14 sur la liste du Parti Populaire aux élections européennes, lors d'une récente réunion avec des agriculteurs, il a souligné que « du Parti Populaire, nous serons toujours du côté des agriculteurs, parce que ce sont eux qui garantissent la sécurité alimentaire en Espagne et en Europe. La voix du Parti populaire doit retentir haut dans la Communauté européenne, parce que c’est là que le chemin à suivre est légiféré et balisé et, par conséquent, où se décide l’avenir de milliers de familles qui vivent de l’agriculture et de l’élevage.

María Jesús Molina Hurtado

(Úbeda, Jaén). La candidature du Parti Populaire comprend María Jesús Molina de Jaen, qui jusqu'à présent était conseiller du groupe parlementaire au Parlement européen. Philologue et journaliste, Molina est chef de cabinet du secrétaire général du Parti populaire européen, le grec Thanasis Bakolas, en plus d'agir comme coordonnateur principal des politiques.

María Jesús Molina, numéro 25 de la liste du Parti populaire pour les élections européennes, a défendu que lLa politique doit privilégier le bien public et non le bien privé. Le président provincial du Parti Populaire de Jaén, Erik Domínguez, a évalué « très agréablement » l'incorporation de María Jesús Molina d'Ubete aux listes du Parti Populaire« C'est une fierté qu'une femme de Jaén puisse défendre les intérêts de l'Espagne et de Jaén en Europe». Il a également ajouté que cette incorporation est nécessaire après avoir vu combien "les politiques de Sánchez ou Planas méprisent notre terre" et qu'"elles ont porté préjudice à Jaén, à la campagne de Jaén, à nos agriculteurs, éleveurs et oléiculteurs".